JUIN2017

La valorisation du parcours : comment partager les informations et avec qui ?

 

En finir avec les figures de l’inemployabilité, en finir avec cette figure des professionnels de l’accompagnement omnipotents, omniscients, héros et héraults de l’injonction paradoxale…en faisant un pas de côté. C’est ce que propose Serge Ebersold, invité du dernier rdv de cette 7ème édition au cours de laquelle nous avons décliné le thème de la « reconnaissance ».

 

Faire un pas de côté c’est « ne pas mettre la personne au centre », c’est mettre le « devenir de la personne au centre » grâce à un travail collectif sur sa trajectoire et lui permettre ainsi d’endosser de nouvelles identités et de nouvelles responsabilités. Faire un pas de côté, c’est penser les stratégies d’accompagnement comme un travail qui interroge la ritualisation et la cohérence des cheminements ainsi que la place de chacun dans une œuvre réalisée collectivement et uniquement.

 

Faire un pas de côté, c’est penser le travail d’accompagnement comme un espace public autour de l’identité narrative du sujet. Il y a là un enjeu identitaire avec des rites de passage qui ont un effet instituant. C’est aussi nous obliger à penser les transitions et à attester le niveau d’estime dans lequel on tient les personnes.

 

Faire un pas de côté, c’est donner au travail une dimension symbolique de premier plan et lui reconnaître des effets capacitants.

 

Serge Ebersold est professeur au CNAM où il est titulaire de la chaire accessibilité.
Chercheur au LISE, ses travaux relient la question de l’accessibilité aux mutations de l’action publique et aux nouvelles formes de solidarité et de citoyenneté engendrées par les innovations sociales et techniques.
Il dispose d’une expérience internationale à travers ses collaborations avec la commission européenne, l’ONU, l’OCDE et l’agence européenne pour l’éducation adaptée et inclusive ainsi qu’à travers son implication dans le processus de révision de la classification internationale du handicap de l’OMS. Cette expérience est enrichie de nombreuses collaborations avec des universités étrangères où il donne des conférences et/ou enseigne en tant que professeur invité.

 

Sabrina Brion, déléguée régionale Grand Est - Chantier École Grand Est

 |