Formation continue de l'Université de Lorraine  Université de Lorraine  Lettres d'informations  Contact  
 
 

MARS14

Quelle réforme de la formation pour quelle sécurisation des parcours ?


René Bagorski est directeur du département relations partenariales de l’Afpa.

Après avoir enseigné les lettres et l’histoire en lycée professionnel jusqu’en 1998, René Bagorski devient responsable emploi-formation au sein du comité régional de la CGT en Région Centre, avant d’occuper de 2001 à 2009 la fonction de conseiller confédéral en charge de la formation initiale et continue. À ce titre négociateur des accords nationaux interprofessionnels, président de l’instance paritaire de coordination du réseau des OPCAREG, administrateur d’Agefos-Pme et d’Opcalia, il maîtrise parfaitement le paritarisme lorsqu’il devient ensuite directeur du pôle études-conseil-international du cabinet Émergences, avant de fonder son propre cabinet de conseil en avril 2011. En outre, René Bagorski est par ailleurs chargé de cours à l’université Paris-Descartes dans le master II "Cadres et consultants en formation professionnelle continue".

Véritable spécialiste des questions de formation professionnelle, sa mission au sein de l’AFPA est de « développer et structurer des relations durables avec les conseils régionaux, mais également l’ensemble des acteurs publics, et en particulier les trois assemblées parlementaires [1], les réseaux nationaux d’organisme de formation, les mouvements d’éducation populaire et les réseaux de l’économie sociale et solidaire et enfin avec les partenaires sociaux présents dans les organisations et instances paritaires des politiques d’emploi et de formation ».

Au cours de cette matinée portant sur  « Quelle réforme de la formation pour quelle sécurisation des parcours ?, il s’agira de s’interroger concrètement sur ce que va changer la réforme de la formation professionnelle pour les professionnels de la formation et de l’insertion et pour les stagiaires ? Est-ce seulement un enjeu de financement ? Peut-on penser à de nouvelles formes de structuration et d’organisation de l’offre ? A de nouvelles relations aux individus à la formation et à l’insertion ? Si oui, pourquoi et comment ?


Murielle Jeanto, Lorraine Parcours Métiers.

 

Titulaire d’un DESS, elle a exercé les fonctions de juriste conseil  pendant une dizaine d’années, dans une structure qui avait été labellisée « Maison de l’Information sur la Formation ».

Elle a ensuite rejoint le Carif Inffolor  pour exercer dans sa  spécialité : le droit de la formation professionnelle continue.
Dans le cadre de Lorraine Parcours métiers,  groupement d’intérêt public issu de la fusion entre l’Orefq et Inffolor, elle est actuellement en charge du Pôle Professionnalisation-Animation.

 

 

     

 |