Formation continue de l'Université de Lorraine  Université de Lorraine  Lettres d'informations  Contact  
 
 

JANV14

Parcours d'insertion des jeunes : l'apport de la formation

En 2012, 53.7% des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont sur le marché du travail : 44.0% sont en emploi et 9.7% sont au chômage. Par ailleurs, 15% des 15-29 ans ne sont ni en emploi, ni en formation initiale ou continue (« NEET » : Neither in Employment nor in Education and Training) [DARES, « Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012 » , DARES Analyses, nov 2013, n°2013-073].

 

Un quart des emplois des jeunes de moins de 26 ans sont des « emplois aidés », dont plus de 90% sont des contrats en alternance (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation).

 

Si le niveau de formation des jeunes a beaucoup progressé au cours des années 1990 (70 % des jeunes possèdent aujourd’hui le baccalauréat ou un diplôme du supérieur), l’insertion professionnelle des jeunes reste très inégale selon leur niveau de formation. Ainsi en 2012, un à quatre ans après leur sortie de formation initiale, le taux de chômage des jeunes possédant au plus le brevet est très élevé (47 %) ; les jeunes diplômés du supérieur ont encore un taux de chômage relativement modéré (10 %).[INSEE, Formations et emploi, édition 2013].

 

Face aux inégalités d’insertion professionnelle en début de vie active, la formation continue peut constituer une deuxième chance. Toutefois, les chômeurs accèdent moins souvent à la formation que les actifs en emploi. Et parmi ces actifs en emploi, la formation professionnelle concerne plus souvent les plus diplômés.

 

Face à cette situation, quelle devrait-être la place de la formation dans le parcours d’insertion des jeunes ? Quelle est sa place actuellement ? Quels rôles peut-elle jouer (qualification et/ou socialisation) ? Faut-il favoriser des programmes de formation et d’alternance ou des contrats aidés mobilisant expérience et formation (emploi d’avenir) ? Faut-il réinventer des modalités de formation intégrée aux situations de travail (de type démarche Nouvelles Qualification) ? Faut-il promouvoir des formations professionnelles liées à des besoins exprimées par les employeurs ou liées aux souhaits professionnels des jeunes ? Qui doit prendre en charge la transition entre formation et emploi ? A quelle échelle territoriale doit se construire le triptyque Jeunes - Formations – emplois ?

 

     


Philippe Bregeon, docteur en sociologie à l'Université de Poitiers.

 

Docteur en sociologie

Présentée en juillet 2007 à l'université de Poitiers la thèse en sociologie de Philippe Bregeon avait comme objet l'intervention sociale en charge de dispositifs d'insertion. L’ambition est d'identifier les représentations du métier, de mettre à jour les pratiques des intervenants sociaux. Quelles identités professionnelles projettent-ils ?

Ce travail débouche sur une modélisation des interactions à l’œuvre au jour le jour entre les intervenants sociaux et les usagers. Elle contribue à répondre à la question de la diversité de ces métiers du point de vue des modes de collaboration avec les usagers et des interprétations de la catégorie insertion.

 

Activité de recherche au sein du laboratoire GRESCO de l'université de Poitiers

Dans le cadre du programme de recherche « PARCOURS » financé par le CPER, elle a comme objectifs d’affiner la connaissance des itinéraires et des modalités d’entrée dans la vie active des jeunes ayant connu des formes d’« exclusion scolaire » (sortie précoce, rupture scolaire, « échec scolaire »...) Elle concerne en particulier les différentes modalités d’apprentissage, leur place et leur articulation dans l’orientation des cursus individuels, allant de la disqualification à l’insertion sociale et professionnelle.

 

Publications

En 2013, ouvrage intitulé : « Parcours précaires. Enquête auprès de la jeunesse déqualifiée ». Collection « Le sens social », les éditions Presses Universitaire de Rennes.

Issu d’une enquête qualitative et longitudinale, cet ouvrage concerne les parcours socio professionnels de jeunes sortis depuis plusieurs années et sans diplôme du système scolaire. Il rend compte de la diversité des modes de vie, des dynamiques relationnelles et des collaborations avec les institutions. Quelles sont leurs stratégies d’adaptation et pour quels résultats ? Qu'est-ce qui fait obstacle ou bien ressource ?

En 2008, ouvrage intitulé : « A quoi servent les professionnels de l’insertion ? ». Collection le travail du social, les éditions L’Harmattan », Paris.

Issu d’un travail d’enquête en Missions locales, en Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale, auprès des Structures d’Insertion par l’Activité Economique, cet ouvrage identifie les modèles professionnels des intervenants sociaux dans ses activités. Il contribue à répondre à la question de la diversité des modes de collaboration avec les usagers et les chômeurs et des interprétations de la catégorie insertion.

En 2013 : « Les dérives de la psychologisation des chômeurs dans les usages de la notion d’accompagnement : l’exemple des missions locales ». In « Le bien-être », sous la direction d’Agnès florin et de Marie préau. Collection logiques sociales, les éditions l’Harmattan, Paris

2011. Rapport d’évaluation du dispositif expérimental « Rebond ».

Porté par l’Université de Poitiers et retenu dans l’appel à projet lancé par le Haut-Commissariat à la Jeunesse en juin 2009, ce dispositif concerne les étudiants en situation d’abandon en première année d’étude. Il a pour finalité de les remobiliser avec des réponses souples, collectives et individualisées.

2004. Étude sur les métiers du lien social en Poitou-Charentes

L’objectif du Conseil Régional du Poitou-Charentes, commanditaire de cette étude, était d’obtenir un inventaire « des métiers du lien social », des formations qui y conduisent et de pouvoir établir une première identification des besoins notamment en matière de formations.

     


Christine Mailfert, directrice de la mission locale des Pays de Briey.

     


Jean de Zelicourt, directeur adjoint de la DIRECCTE Lorraine, pôle 3 (entreprise, emploi, économie).

     

 |