FEV14

La place de la formation dans les parcours d'insertion par l'activité économique

Bernard Balzani, maître de conférence en sociologie, ISAM-IAE Nancy, Université de Lorraine.

 

Le pari de l’insertion par l’activité économique repose sur un principe simple. Même si elle contribue à restaurer la situation financière de ses bénéficiaires, l’activité économique constitue avant tout un puissant vecteur de formation, comprise ici comme la construction de compétences personnelles, sociales et professionnelles.

Les pratiques mais plus les discours de l’IAE persistent à s’appuyer sur le modèle de la formation, alors que la question de la relation « formation-emploi » demeure un sujet épineux tant elle se confronte à la notion problématique d’adéquation qui semble introuvable du point de vue de l’analyse (comme l’a démontré dès 1986 l’état des travaux de recherche réunis dans l’ouvrage aujourd’hui un classique de la littérature sociologique, L’introuvable relation formation-emploi, paru à la Documentation française, sous la direction de Lucie Tanguy).

Néanmoins, notre propos consiste à examiner les conditions dans lesquelles les professionnels de l’insertion par l’activité économique mettent à profit le temps passé par les bénéficiaires dans leurs dispositifs pour construire des parcours de formation, qu’il faut entendre comme des espaces sociaux apprenants, comme des dispositifs concrets produisant de la formation, dans une acception large de la notion.

 

Plusieurs questions guideront notre propos :

- Les organisations de l’IAE sont-elles des organisations apprenantes ?

- Quelles sont les formes de ces organisations « apprenantes » ?

- A quelles conditions sociales et économiques les SIAE développent-elles la formation de leurs salariés en insertion ?

- Comment mesurer l’effet « formation » des dispositifs mis en place par les SIAE ?

- Est-on en mesure de dépasser l’impossibilité de l’adéquation entre formation et emploi ?

 

     


Jean-Marie Kirschmeyer, responsable du Dispositif Local d'Accompagnement de Moselle.

 

     


Norbert Veber, coordonateur du service insertion à l'ASBH (association pour l'action Sociale et Sportive du Bassin Houiller) et membre fondateur de "chantier école Lorraine".

     

 |