Formation continue de l'Université de Lorraine  Université de Lorraine  Lettres d'informations  Contact  
 
 

Bibliographie


Marc Demeuse

 

Baye, A., Benadusi, L., Bottani, N., Bove, G., Demeuse, M., Garcia de Cortazar, M., Giancola, O., Gorard, S., Hutmacher, W., Matoul, A., Meuret, D., Morlaix, S., Nicaise, J., Ricotta, G., Smith, E., Straeten, M.H., Tiana-Ferrer, A., Vandenberghe, V. (2005).
L’équité des systèmes éducatifs européens. Un ensemble d’indicateurs.
Liège: Service de Pédagogieexpérimentale et théorique de l’Université de Liège (152 pages). [ISBN 2-87456-003-0]

 

Demeuse, M., Strauven, C. (2006).
Développer un curriculum d’enseignement ou de formation. Des options politiques au pilotage.
Bruxelles : De Boeck université, Coll. Perspectives en éducation et formation (301 pages).

 

Demeuse, M., Frandji, D., Greger, D., Rochex, J.Y. (dir.) (2008).
Évolution des politiques d’éducation prioritaire en Europe. Conceptions, mises en œuvres, débats, Lyon, INRP.

 

Demeuse, M., Frandji, D., Greger, D., Rochex, J.-Y. (dir.) (2011).
Les politiques d’éducation prioritaire en Europe. Vol 2 : questions sur le devenir et les possibles en matière d’égalité scolaire
, Lyon : Editions de l’ENS de Lyon.



Bibliographie


Anne Jorro


Evaluation et développement professionnel. Paris : L' Harmattan (2007)

La reconnaissance professionnelle en éducation. Ottawa : PUO. (2009)

La professionnalité émergente : quelle reconnaissance ? . Bruxelles : De Boeck - A. Jorro & JM De Ketele (2011)

Programme "L'évaluation des dispositifs"

Programme (format pdf)


Marc Demeuse est professeur ordinaire de l'Université de Mons (Belgique) où il dirige l’Institut d’Administration scolaire (INAS) – service de Méthodologie et formation, une unité d'enseignement et de recherche au sein de la faculté de psychologie et sciences de l'éducation.

Il est docteur en sciences psychologiques et statisticien. Il enseigne également régulièrement dans les universités de Bruxelles et de Bourgogne. Il exerce de nombreuses fonctions d’expertises, notamment au sein de la Commission de pilotage du système éducatif belge francophone et de l’Institut de Formation en cours de carrière des enseignants. Il a contribué à des rapports à la demande du Parlement européen, de la Commission européenne, du Haut Conseil de l’Evaluation de l’Ecole (France) et des ministres en charge de l’éducation en Communauté française de Belgique. Il a ainsi participé, depuis la fin des années 90 à l’élaboration des indicateurs de qualité européens en matière d’éducation et à la création d’indicateurs européens d’équité (Programme Socrates) qui ont été présentés lors d’un conseil informel des ministres européens. Il a coordonné plusieurs équipes interuniversitaires en charge d’établir les indicateurs de financement des établissements en discrimination positive, domaine auquel il a consacré sa thèse de doctorat. Il a égalementparticipé activement au consortium qui a mis en place PISA (notamment à travers le contrôle de qualité des centres nationaux).

Dans son université, il est conseiller du recteur à la pédagogie. Il est également membre du bureau du Conseil de Didactique supérieure de l’Académie universitaire Wallonie-Bruxelles.

Il concentre ses recherches dans le domaine de la gestion et l’évaluation des systèmes d’enseignement et de formation. Il s’intéresse en particulier aux politiques d’éducation prioritaire, au financement différencié des établissements, à la ségrégation scolaire et à l’équité éducative, y compris à travers l’établissement d’indicateurs. Il développe, dans ces domaines, une approche comparative, principalement européenne.

Il est titulaire de cours enrapport avec ses domaines de recherche, dont notamment des cours de premier, deuxième et troisième cycle en rapport avec l’analyse des politiques éducatives, l’évaluation des systèmes d’enseignement et de formation, la prospective, la construction d’enquêtes à large échelle. Il développe aussi, dans le service qu’il dirige, des recherches davantage pédagogiques en rapport avec l’enseignement des sciences et la régulation des apprentissages (diagnostic et remédiation). Il est également responsable de la formation initiale des chefs d’établissement de l’enseignement obligatoire et participe activement à ces enseignements à travers des cours liés à la compréhension des systèmes d’enseignement et des politiques éducatives.

 

Contenu de l'intervention

 

Titre : de l'intervention proposée: Des indicateurs d'équité en matière d'éducation à l'évaluation des politiques d'éducation prioritaire

 

Si tout le monde peut s'accorder sur l'idée que l'Ecole doit être juste, les choses se compliquent très rapidement lorsqu'il s'agit de définir ce que serait une Ecole plus juste et surtout comment cette institution pourrait évoluer vers cet objectif.

Dans cette intervention, qui partira d'une tentative (européenne) de définir et d'estimer le caractère plus ou moins équitable des systèmes éducatifs, on interrogera les politiques qui visent à assurer une meilleure prise en charge des élèves les plus défavorisés (politiques d'éducation prioritaire, notamment à visée compensatoire). Face à la faiblesse/absence des évaluations de ces politiques en Europe, comme de beaucoup d'autres politiques publiques, on tentera de proposer un modèle d'évaluation qui permettrait de mieux percevoir ce que ces mesures peuvent apporter dans le sens attendu, mais aussi en termes d'effets inattendus, voire pervers.


Anne Jorro, est professeur des universités en sciences de l'Education à l'université de Toulouse 2. Ses travaux de recherche portent sur les liens entre l'évaluation et le développement professionnel des acteurs en formation ou en situation de travail. Elle a publié en 2009 un ouvrage sur la reconnaissance professionnelle aux presses de l'université d'Ottawa, en 2011 avec Jean-Marie De Ketele un ouvrage sur la professionnalité émergente. Elle vient de coordonner le numéro 7 de la revue Recherches et Educations sur le thème de la construction d'une professionnalité en éducation.

 

Contenu de l'intervention



Titre :  Interroger les effets de l'évaluation sur les acteurs

Dans le contexte économique actuel, les institutions éducatives et de formation sont appelées à mobiliser une approche technocratique de l'évaluation quand il y a dix ans, se posait encore la question de la mobilisation de la fonction critique dans les systèmes d'éducation et de formation. Cette fonction critique garantissant des ajustements aussi bien au niveau organisationnel qu'au niveau des acteurs. L'évaluation est plus que jamais tournée vers la pensée stratégique avec son cortège d'indicateurs, sa recherche d'effets sur les dispositifs et les acteurs. Le lien de cause à effet traduit une lecture du réel qui nous semble obéir à une pensée instrumentale pour laquelle les acteurs ressentent un certain malaise. Peut-on se suffire d'une telle approche dans un contexte de formation des individus ? Ne peut-on proposer une autre voie qui relèverait de la reconnaissance professionnelle des acteurs ?

 |