Facebook
Twitter

 

 

Inscription

Ce projet bénéficie du soutien de la région

La région Grand Est

Partenaires

AGEFOS PME Grand Est
APEC
CRESS Grand Est
Ecole de la 2ème chance Bas-Rhin
Ecole de la 2ème chance Champagne Ardenne
Ecole de la 2ème chance Lorraine
Fongecif Grand Est
GIP Lorraine FTLV
OPCO Santé
UNIFORMATION

Accueil

 

 

Décès de Philippe Labbé

Nous avons appris avec tristesse le décès de Philippe Labbé dans la soirée du 15 juin ; il a été l’un des intervenants des Rendez-vous des acteurs de la formation, de l’insertion et de l’accompagnement.

Ce 27 mars 2012, le « Rendez-vous des acteurs » s’était déplacé à Metz, dans les locaux du Conseil régional de Lorraine. Cette saison 2 (2011-2012) avait programmé un cycle de trois rendez-vous sur la question de l’accompagnement. Philippe Labbé y était invité pour s’exprimer (et débattre avait-il insisté) sur l’accompagnement socio-professionnel des jeunes. « Bonjour à chacune, bonjour à chacun, bonjour à toutes et à tous, en vos intelligences et sensibilités particulières et collectives ». Par ces mots, l’ancien éducateur que fut Philippe Labbé, prit la parole. Ethnologue (il y tenait), docteur en sociologie (une sociologie nomade, précisait-il) mais aussi philosophe, il débuta par une citation de Jean BAUDRILLARD (Cool Memories V. 2000-­‐2004, Paris, Galilée, 2005, p. 105.) : « Etre à la hauteur des circonstances est difficile quand elles sont au plus bas. Or, elles ne sont jamais à la hauteur. ». En à peine 2mn, Philippe Labbé avait su donner le ton de son style, donner à voir ce qui lui tenait à cœur et affirmer ses principes.

Impossible de reprendre et de tenter une improbable synthétise des innombrables écrits (publiés ou non, dans la collection qu’il dirigeait « les panseurs sociaux » aux Editions Apogée, sur ses blogs ou ceux d’amis, lors de ses interventions…). Des milliers de salariés de l’insertion, et plus spécifiquement ceux des missions locales, ont pu se confronter à sa pensée élaborée, riche, nourrie de ses lectures si nombreuses et si variées, toujours présentée, tant à l’oral qu’à l’écrit, avec des images, des sons, des jeux de vocabulaire, des formules qui permettaient de sourire, mais surtout de retenir : « faire que les sas de l’insertion ne deviennent pas des nasses ; être mobile pour trouver la stabilité… ». Au fil, des années (35 ans de compagnonnages, aimait-il dire), il était devenu le porteur (le passeur) d’une réflexion essentielle sur les missions locales, sur l’insertion des jeunes MIS en difficulté (et non jeunes en difficulté), sur le travail des professionnels de l’insertion. Tantôt acerbe, parfois polémiste, mais toujours avec une analyse construite et étayée, Philippe Labbé défendait une logique de projet dans le travail d’accompagnement, revendiquait une place réelle des « usagers » dans l’élaboration des politiques sociales, à côté des professionnels et des élus, pourfendait les discours alibis, les insuffisances de nos décideurs, révélait les incohérences des dispositifs, refusait de sacrifier l’essentiel à l’urgence, insistait sur l’importance de la pensée complexe, de la pensée globale (Edgar Morin). Soucieux de l’échange, de la rencontre, il disait qu’il progressait en écoutant les acteurs, pour concevoir avec eux des solutions sociales politiques et humanistes. « Quasi-exégète des écrits de Bertrand Schwartz, j’y puise la force de croire que les missions locales peuvent être « une belle utopie » comme cela est écrit dans la conclusion de Moderniser sans exclure ».

Considérant qu’il participait plutôt par ces écrits et interventions à une « intelligence distribuée », « décidément inspiré par l’éducation populaire », Philippe aspirait à une « intelligence partagée ».  Il nous y invite : chacun a à contribuer, à apporter sa pierre au changement, à résister, pour « vivre en intelligence avec le système et en révolte contre ses conséquences » (sous-titre de son blog, citation de Baudrillard - Cool Memories IV) : « être acteur sur le système, et non agent agi par le système, appelle à contribuer, à écrire, à communiquer. […] je crois qu’un acteur est nécessairement auteur ».


Kenavo Philippe.

Bertrand Marquis.

 

Bibliographie de ses ouvrages
Les sept fantasmes des politiques de l'emploi - Le Monde - 9 mai 2006
Philippe Labbé aux rendez-vous des acteurs - Mars 2012


10ème édition

10 ans de transition dans la formation, l’insertion et l’accompagnement… et demain ?


Après 10 ans de « Rendez-vous des acteurs de la formation, de l’insertion et de l’accompagnement », de nombreuses questions ont été soulevées, de toutes aussi nombreuses analyses ont été portées et des perspectives ont pu être dégagées.

Après ces 10 ans, au plus près des pratiques de terrain et une transformation profonde du système de formation professionnelle initiale et continue initiée par la dernière réforme, à quelles transitions le champ de la formation, de l’insertion, de l’accompagnement et de l’orientation va-t-il se préparer et va-t-il concevoir ?

«Les rendez-vous des acteurs de la formation, de l’insertion et de l’accompagnement et de l’orientation», édition 2019-2020, proposent de favoriser les échanges et de participer, activement, à ces transitions.

 

Programme

3 mars 2020
VISAGE ET PAYSAGES DE LA FORMATION, DE L'INSERTION ET DE L'ACCOMPAGNEMENT À L'HEURE DES TRANSITIONS

 

7 avril 2020
MATINÉE REPORTÉE
TRANSITION DU TRAVAIL ET DE LA FORMATION : DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES EN QUESTION ?


12 mai 2020
MATINÉE REPORTÉE

TRANSITION NUMÉRIQUE ET DÉVELOPPEMENT DE L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE : LA FORMATION, L'INSERTION, L'ACCOMPAGNEMENT ET L'ORIENTATION FACE AUX ENJEUX  DE L'INNOVATION

2 juin 2020
MATINÉE REPORTÉE

TRANSITIONS PROFESSIONNELLES DES ACTEURS DE LA FORMATION, DE L'INSERTION ET DE L'ACCOMPAGNEMENT : QUELLES QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS POUR QUELS MÉTIERS ?

 

 

Diffusion en direct
Diffusion en direct
Interactions via Beekast
Interactions via Beekast


 |