Mardi 17 octobre
9h - 12h30

 

Diffuseur : Nancy
Sites distants : Reims et Strasbourg

 

S'inscrire

 

Retransmission en direct sur Facebook
A suivre sur Twitter avec #rdvacteurs

Octobre2017

Faut-il se raconter pour s'orienter ? Usages du récit de soi et de l'autobiographie dans les processus d'orientation.


Programme

 

Il existe désormais une injonction sociale à la réalisation individuelle. « Chacun est sommé d’affirmer sa subjectivité et sa singularité, d’être l’auteur et l’acteur de sa vie, de développer un projet de vie, en se fixant à soi-même ses principes d’action et d’évaluation » (Marie Hélène Doublet). Il reviendrait à chacun de se faire « l’entrepreneur de soi-même ».

L’usager ne serait plus seulement l’objet d’analyse. On attend de lui qu’il soit aussi l’agent d’analyse de sa propre situation et des orientations à prendre, ce qui change assez radicalement le rôle et la place du professionnel de l’orientation.

L’usage du récit de soi et de l’autobiographie permettrait de faire des liens entre les événements de la vie dans le but de rechercher un fil rouge. Il s’agirait pour le sujet de revisiter le passé au temps présent pour mieux envisager le futur, de redevenir acteur de sa propre histoire :   et pourtant, souvent, rien ne se passe comme prévu !

 

Trois éclairages sur les usages du récit de soi et de l'autobiographie dans les processus d'orientation.

 

1- D’un point de vue « macro » d’un professionnel dans une Maison Territoriale de l’Emploi et de la Formation. Y a-t-il une gestion territorialisée des parcours de professionnalisation ? Si oui, qu’en est-il des récits des bénéficiaires ?

2- D’un point de vue « mezzo » d’une professionnelle de l’orientation qui accompagne les bénéficiaires dans la construction de leur parcours professionnel. ? La posture professionnelle ne serait plus dans l’expertise (prescription /validation de projet), mais dans la neutralité qui accompagne la personne à se poser les bonnes questions et à rechercher les informations pertinentes ?

3- D’un point de vue « micro » d’une praticienne, qui ouvre la « boîte noire » des outils utilisés en orientation pour « mettre l’expérience personnelle en perspective » …

 

Les intervenants

 

Véronique Lefevre, psychologue, enseignante, formatrice de formateurs. Praticienne de l’orientation auprès de plusieurs institutions de Dordogne (AFAC, Mission Locale de Périgueux, GRETA de Dordogne, Alliance Européenne, Ligue de l’Enseignement, APARE…)

 

Marie Legler, « BCO Accompagnement en orientation de carrière », conseillère/formatrice indépendante, titulaire du Master « Conseil en développement des compétences et valorisation des acquis », Maîtrise en orientation à l’Université de Sherbrook au Canada.

 

Bertrand Marquis, un des acteurs de l’Emploi et de l’Insertion sur le Val de Lorraine, ce territoire trait d’union entre Nancy et Metz, fondateur et directeur de la Maison Territoriale de l’Emploi et de la Formation du « Val de Lorraine ». Il allie sa pratique professionnelle avec des enseignements.

 |